X
Pennylane - Tous vos flux financiers au même endroit Se connecter Démarrer maintenant

Tutoriel : Décrypter son compte de résultat

Le compte de résultat est un document essentiel pour piloter votre entreprise : il indique si, sur une période donnée, la société a réalisé des bénéfices ou des pertes. Pour prendre les bonnes décisions, il est donc capital de savoir lire et analyser votre compte de résultat.

Qu’est-ce qu’un compte de résultat ?

Compte de résultat : définition

Le compte de résultat synthétise l’ensemble des charges et produits générés par l’entreprise au cours d’un exercice fiscal. En faisant la synthèse de tout ce qu’elle a vendu et dépensé, le compte de résultat permet de déterminer si l’entreprise a réalisé un bénéfice ou une perte sur la période concernée.

 

Le compte de résultat se présente sous la forme d’un tableau à la fin duquel est indiqué le montant des bénéfices (ou pertes) réalisés par l’entreprise.

Quelle est la différence entre le compte de résultat et le bilan comptable ?

  • Le compte de résultat ne prend en compte que la période précédente – en général l’année qui vient de s’écouler – alors que le bilan comptable prend en compte l’historique de l’entreprise depuis sa création.

  • Le compte de résultat recense les charges et produits de l’entreprise tandis que le bilan comptable s’intéresse à son patrimoine et ses dettes.

💡 Des questions sur le bilan comptable ? Suivez notre guide pour comprendre comme ce document est structuré et comment l'interpréter.

Quelques éléments de vocabulaire : 

  • Les produits correspondent aux services (ou aux biens) que facture l’entreprise, aux subventions qu’elle reçoit...

  • Les charges correspondent aux ressources qu’a utilisées l’entreprise pour produire ses biens et services, rémunérer ses employés, etc...

Les 3 parties du compte de résultat

Le compte de résultat comporte 3 parties :

Le résultat d’exploitation

Il s’agit de la différence entre les produits et les charges d’exploitation. Le résultat d’exploitation concerne l’activité courante de l’entreprise.

 

Si votre résultat d’exploitation est négatif, cela peut indiquer une mauvaise maîtrise des coûts. Pour remédier à la situation, il faut au plus vite réduire vos charges d’exploitation ou augmenter votre chiffre d’affaires.

 

💡 Le résultat d’exploitation d’une startup est souvent négatif car une startup est, par définition, à la recherche de son modèle économique.

Le résultat financier

Le résultat financier est égal à la différence entre les produits financiers – les placements notamment – et les charges financières – les intérêts par exemple.

 

Si votre activité n’est pas de faire des placements financiers, il est normal que ce résultat soit négatif.

 

💡 Il est généralement plus intéressant de confronter vos charges financières à votre chiffre d’affaires. En comparant ces données, vous serez en mesure de déterminer le risque de défaillance de votre société.

Le résultat exceptionnel

Le résultat exceptionnel, comme son nom l’indique, concerne toutes les opérations de l’entreprise qui n’ont pas vocation à se répéter, comme la cession d’un bien immobilier ou la réception d’une subvention d’investissement — par opposition au résultat d’exploitation qui concerne les affaires courantes.

Qu’est-ce que le “résultat net” ?

Pour piloter votre entreprise, il peut être intéressant – plutôt que de considérer chaque résultat indépendamment – d’étudier son résultat net.

 

Le résultat net correspond à la somme obtenue par l’agrégation des 3 résultats précédents (d’exploitation, financier, exceptionnel), à laquelle on soustrait l’impôt sur les bénéfices.

 

Résultat net = (Résultat d’exploitation + Résultat financier + Résultat exceptionnel) - Impôt sur les bénéfices

 

Resultat-Exceptionnel

 

Si votre résultat net est positif : félicitations ! Votre entreprise est bénéficiaire. S’il est négatif – comme c’est le cas ci-dessus – cela signifie que l’entreprise est en déficit.

 

💡 Si votre résultat net est positif, il faut cependant vérifier que ce n’est pas uniquement dû au résultat exceptionnel car ce dernier n’est pas représentatif de la rentabilité durable de l’entreprise.

Pourquoi est-il essentiel d’analyser son compte de résultat ?

À quoi sert le compte de résultat ?

Le compte de résultat permet de déterminer le résultat net de l’entreprise – en d’autres termes : de savoir si elle est profitable ou non.

 

Le compte de résultat est donc un outil de pilotage capital : il permet de mesurer les performances de votre entreprise. Il est d’ailleurs souvent réclamé par les investisseurs potentiels.

 

Un examen plus approfondi du compte de résultat permet de déterminer les charges – salaires, impôts, taxes… – les plus importantes de l’entreprise et d’avoir une meilleure idée de la répartition des ressources en interne.

Comment analyser son compte de résultat ?

Pour que l’analyse du compte de résultat soit pertinente, il faut le confronter à d’autres documents – par exemple à vos comptes de résultat des années précédentes ou à ceux d’autres entreprises du secteur.

 

Ainsi, vous mesurerez non seulement votre rentabilité mais aussi son évolution d’une période à l’autre. Quant aux comptes de résultat d’autres entreprises, ils vous permettront de vous situer dans votre industrie et ainsi mettre en perspective le volume de vos recettes et dépenses.

Quels éléments d’un compte de résultat faut-il particulièrement surveiller ?

Pour une analyse rigoureuse de votre compte de résultat, il est recommandé de s’attarder particulièrement sur les éléments suivants : 

Le chiffre d’affaires de votre entreprise et sa variation d’une année sur l’autre

On l’a vu plus haut, il y a peu d’intérêt à analyser un compte de résultat de façon statique, sans le confronter à d’autres documents. Un bon réflexe si votre société a un peu d’ancienneté est de comparer les comptes de résultat d’une période sur l’autre afin de contrôler l’évolution de votre rentabilité.

 

Un rendu graphique de votre compte de résultat peut vous aider à appréhender le montant de vos bénéfices (ou de vos pertes) sur une période donnée et de les comparer facilement avec vos résultats passés.

 

Compte-Resultat Graphique

Votre résultat d’exploitation

Le résultat d’exploitation est le véritable reflet de la rentabilité économique de l’entreprise. S’il est négatif, il faut vous en inquiéter : cela signifie que l’entreprise a perdu de l’argent sur son activité sur la période concernée.

 

💡 Pour certains types de sociétés – celles à vocation financière comme les holdings –, un résultat d’exploitation négatif n’est pas alarmant car les dividendes constituent le principal produit de ces sociétés.

Quels indicateurs le compte de résultat permet-il de calculer ?

Le compte de résultat permet de calculer un grand nombre d’indicateurs déterminants pour l’entreprise. Parmi eux :

Le seuil de rentabilité

Le seuil de rentabilité désigne le montant de chiffre d’affaires à réaliser pour atteindre un résultat nul — c’est-à-dire n’être ni déficitaire, ni profitable.

 

On calcule le seuil de rentabilité de cette manière :

 

Seuil de rentabilité = Montant des charges fixes / Taux de marge sur coûts variables

 

Et l’on calcule le taux de marge sur coûts variables de cette façon :

 

Taux de marge sur coûts variables = (Chiffres d’affaires - Coûts variables) / Chiffres d’affaires

 

💡 Pour plus de détails sur cette notion, je vous recommande la lecture de notre tutoriel “Comment calculer son seuil de rentabilité ?”.

Le taux de marge commerciale et la marge brute

Le taux de marge commerciale et la marge brute sont parmi les indicateurs financiers les plus importants de l’entreprise. Ils permettent de situer l’entreprise par rapport à ses concurrents et aux autres entreprises du secteur – mais aussi de mesurer l’efficacité de sa stratégie commerciale.

 

La formule pour calculer votre taux de marge commerciale :

 

Taux de marge commerciale = (Prix de vente HT - Coût de revient HT) / Prix d’achat HT

 

💡 Si vous observez une baisse de votre taux marge commerciale d’une période sur l’autre, cela peut signifier une hausse de vos prix d’achat qui n’a pas été répercutée sur vos prix de vente.

 

On calcule la marge brute à l’aide de cette formule :

 

Marge brute = Ventes de marchandises HT - Coût d'achat des marchandises HT

 

⚠️ Si une marge brute trop faible signale une mauvaise gestion, une marge brute très élevée peut être signe de fraude.

La capacité d’autofinancement (CAF)

La capacité d’autofinancement correspond au surplus monétaire dégagé par l’activité de l’entreprise. Il faut distinguer la capacité d’autofinancement – qui mesure les excédents de trésorerie – du résultat net – qui renseigne sur la rentabilité de l’entreprise.

 

Ces excédents de trésorerie peuvent être utilisés pour le développement de l’entreprise ou redistribués aux associés sous forme de dividendes.

 

Pour calculer votre capacité d’autofinancement, utilisez la formule suivante :

 

CAF = Résultat net - Reprises - Produits de cession des actifs cédés + Dotations + Valeur comptable des actifs cédés


Votre expert-comptable sera en mesure de vous assister dans tous ces calculs et de vous conseiller sur les mesures à prendre en fonction de leurs résultats. Si vous n’avez pas d’expert-comptable, Pennylane peut vous en recommander un proche de chez vous, spécialiste de votre secteur d’activité.